Préparer son restaurant à la livraison pendant le Covid-19

Dark Kitchen
13/1/2021

Le coronavirus est devenu une pandémie internationale impactant la situation sanitaire et économique de nombreux secteurs, en particulier notre industrie : la restauration. Nous pouvons constater aujourd’hui que les restaurants ont dû fermer leurs portes au public jusqu’à nouvel ordre et ne peuvent plus compter que sur un canal de vente : la livraison et/ou le click and collect.

Alors que toute notre population se retrouve en confinement et que les déplacements ont été autorisés au strict nécessaire, les restaurants ont dû s’adapter afin de pouvoir livrer leur clients et ainsi maintenir le contact avec eux. Les livraisons ont explosé ces derniers jours, notamment dû au fait que les clients recherchent des moyens pratiques pour s’alimenter tout en restant chez soi.

Nous avons tenu à répondre à plusieurs questions sur la façon dont les restaurants peuvent ,en cette période de confinement, démarrer ou continuer à opérer en livraison de manière efficace et rentable.

Q1 : RusHour traite des milliers de commandes en livraison chaque jour. Qu’avez-vous remarqué comme changements au niveau du volume de commandes pendant cette période de confinement ?

Nous travaillons avec des restaurants indépendants, des franchisés de grandes chaînes de restauration et un certain nombre de restaurants virtuels au niveau national. Nous avons pu en effet remarquer depuis le mois de Février une augmentation continue du volume de commandes pouvant aller jusqu’à 300% de Février à Mars.

Nous avons analysé les résultats de nos partenaires restaurants sur leurs plateformes comme Ubereats, Deliveroo ou encore JustEat et avons pu observer une nette augmentation de leurs volumes de commandes ainsi que de leur panier moyen.

La fermeture des restaurants et la période de confinement instaurée par le gouvernement explique cette augmentation à 3 chiffres. Les clients se tournent régulièrement vers les plateformes pour commander chez leurs restaurants préférés. Nous avons aussi remarqué que le panier moyen était plus élevé que d’habitude avec une augmentation moyenne de 7€ par commande. Ceci s’explique notamment par le fait que les commandes sont mutualisées par les familles afin d’économiser sur les frais de livraison, nous notons aussi des changements de menus réalisés par les restaurants afin d’adapter leurs offres pour gagner en simplicité et en efficacité.

Q2 : Alors que la pandémie bat son plein, y a-t-il un risque pour les clients de commander en livraison plutôt que de cuisiner chez soi ?

Nous remarquons une forte demande des clients qui s’interrogent sur les potentiels risques qu’ils prennent en commandant. Les clients veulent s’assurer que les étapes sanitaires ont bien été respectées durant la préparation de leurs commandes. Les restaurants et les plateformes se sont adaptés et ont énormément communiqué pour rassurer leurs clients à ce niveau-là.

A ce titre, nous avons pu voir émerger la livraison « sans contact » chez tous les restaurants ainsi que leurs employés qui sont désormais équipés de gants et de masques pour éviter tout contact avec la nourriture et les livreurs.

Q3 : Comment voyez-vous les restaurants faire face à une baisse de leur fréquentation en salle ? Quel est l’impact pour leurs salariés ?

Nous avons eu l’occasion de nous entretenir avec nos partenaires restaurateurs, qui pour certains, ont décidé de fermer leurs portes au début du confinement car il n’était pas structurés opérationnellement pour livrer leurs clients ou par manque de personnel.

Nous sommes au début d’une crise majeure et il est difficile encore d’évaluer l’impact de celle-ci mais nous pouvons voir que la population compte plus que jamais sur la livraison pour répondre à leurs besoins. Les restaurants l’ont bien compris et doivent s’adapter en conséquence. De nombreux restaurants ont amorcé des démarches pour s’inscrire sur les plateformes de livraison alors qu’ils ne l’envisageaient pas. Pour toutes ces raisons, RusHour est présent à leurs côtés pour les accompagner.

Nous souhaitons être utiles aux restaurants afin de les aider à absorber ce choc économique et leur donner les moyens de saisir de nouvelles opportunités dès maintenant.

Q4 : En cette période de crise sanitaire, est-ce que la livraison est suffisante pour faire vivre son restaurant ?

Tous les restaurants ne pourront pas survivre uniquement avec la livraison surtout ceux qui n’ont pas misé sur cela initialement. Les restaurants virtuels sont aujourd’hui les mieux armés pour faire face à l’augmentation des commandes en ligne.

Il est important en cette période d’être agile et de faire jouer sa créativité, par exemple nous avons quelques restaurants qui ont décidé de créer des offres de produits alimentaires de première nécessité en plus de leur menu de base. Ces derniers jours, nous avons accompagné en parallèle nos clients pour adapter leur menu à la situation en proposant une offre plus ciblée. Cela rend leur travail moins compliqué et permet de garantir un niveau de qualité optimale d’autant plus que la gestion des approvisionnements est compliqué pour certains. La clé réside dans l’agilité des équipes à s’adapter au contexte actuel. C’est sur cet aspect-là que RusHour apporte son savoir-faire.

La question pour les restaurants et les grandes chaînes est de savoir dans quelle mesure peuvent-ils rendre leurs cuisines disponibles productives tout en étant créatif auprès de leurs clients.

A propos de RusHour

RusHour a pour mission de devenir un partenaire de confiance pour les restaurants du monde entier, en offrant plusieurs produits et services qui aident les restaurants à s’adapter à la technologie et aux tendances de demain. Nous fournissons à nos clients un moyen unique de gérer toutes les commandes en ligne de multiples plateformes depuis un seul endroit. En parallèle, notre équipe d’experts est présente au jour le jour pour accompagner les restaurateurs dans ce changement.

Des questions ? Écrivez-nous : hello@rushour.io

Besoin d'une démonstration ? Prenez rendez-vous juste ici !